Université du Temps Disponible
Vous êtes ici : Accueil / Excursions / « Namur, capitale de la région wallonne » Excursion en février, date à préciser
Actions sur le document

« Namur, capitale de la région wallonne » Excursion en février, date à préciser

Départ de l’arrêt des bus, avenue Godin Parnajon (heure à préciser)

 Visite guidée du Parlement wallon

L'idée d'un Parlement wallon a germé pour la première fois au Congrès wallon de 1912 avec la proposition de créer officieusement une Assemblée wallonne qui se réunit d'ailleurs régulièrement après la guerre. Le 15 octobre 1980 se tient la première réunion du Conseil régional wallon (ancêtre du Parlement wallon).  Le 26 juin 1996, le Parlement wallon décide, à l'unanimité de ses membres, d'installer ses locaux de délibération dans l'ancien hospice Saint-Gilles.  Le 21 mai 1995, ont lieu pour la première fois les élections régionales au suffrage universel. Depuis cette date, le Parlement wallon est composé de 75 députés. À partir de 1999, ils sont élus tous les 5 ans, le même jour que les élections pour le Parlement européen. Le Parlement wallon ne peut être dissous durant la législature.
 Repas de midi

 Visite guidée de l’exposition-anniversaire consacrée au père Pire 
« L’œuf ou la tuile ? »

En 1958, le Père Dominique Pire, dominicain hutois recevait le Prix Nobel de la Paix
L’exposition, aux Archives de l’Etat à Namur,  retrace le parcours d’un homme d’exception, à travers ses archives et souvenirs personnels. 
Elle présente les grandes étapes de sa vie, les différentes œuvres qu’il a fondées et l’esprit qui l’animait. Elle révèle aussi le message et l’héritage que cet homme de paix a voulu transmettre aux générations futures.

 «L’œuf ou la tuile?» Le titre de l’expo interpelle. Cette tuile, calcinée, est une relique qu’une rescapée de la destruction d’Hiroshima, par un bombardement atomique, lui remit. Elle symbolisait à ses yeux l’un de ces actes de cruauté que les hommes peuvent s’infliger. L’œuf, par contre, est l’humble cadeau d’un réfugié algérien échoué dans un camp, en Afrique du Nord, en novembre 1960. Le père Pire l‘avait ramené en Belgique pour en faire un symbole de la noblesse de l’homme. Tout oppose ces deux objets. L’homme peut choisir soit la vie, soit la mort. Soit la guerre, et sa cruauté, soit la paix, et sa bonté.
 Dans un monde abonné à la guerre, l’œuvre du père Pire rame à contre-courant. Elle est intemporelle et sans cesse à recommencer. Cet apôtre de la paix prônait le dialogue, le moyen le plus court et le plus sûr de la faire advenir.

Prix : 40 euros (transport, entrées, visites guidées, repas de midi) 
A verser sur le compte BE60 0001 3949 3070

UTD

37, Rue Sous-le-château
4500 Huy

085/25 44 59

dXRkQGh1eS5iZQ==

Horaire

Localisation

Afficher ces pages dans www.huy.be