Université du Temps Disponible
Vous êtes ici : Accueil / Cours / Histoire de la philosophie
Actions sur le document

Histoire de la philosophie

Par Collignon Geoffrey Dernière modification 11/09/2022 08:17

Année académique 2022-2023

Cours de Marcel Rainkin

Marcel Rainkin, docteur en philosophie et lettres, diplômé en sciences des religions, professeur retraité de la Haute Ecole de la Province de Liège et de l'Université du Troisième Age de Liège.

 

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 45 euros pour l'année académique

 

PHILOSOPHIE et HISTOIRE (suite)

- L'utopie de Platon

- Destin de l'utopie : le principe d'hétérotélie

- Société fermée vs. société ouverte (K. Popper)

- Prinzip Hoffnung : défense de l'esprit d'utopie (E. Bloch)

PHILOSOPHIE et LANGAGE

- F. de Saussure et le Cours de Linguistique générale : le modèle structural

- Visages du structuralisme :

un système sans termes : Lévi-Strauss et le mythe, Lacan et l'inconscient

un système sans sujet : Althusser et la "coupure épistémologique" du Capital de Marx

un système sans choses : Barthes et la théorie du texte littéraire; signifiance et intertexte

- La société de communication

M. McLuhan et le village global

Baudrillard et la primauté du signifiant sur le référent

G. Debord et la société du spectacle

G. Vattimo, "il pensiero debole" et la fabulation du monde

- Qu'est-ce qu'on fait quand on parle ?

R. Jakobson et les fonctions du langage

L. Wittgenstein et les jeux de langage

John L. Austin et "les actes de parole" (locutoire, illocutoire, perlocutoire)

H. P. Grice et "le Principe de Coopération"

Les personnes intéressées pourront disposer d'un manuel : Marcel Rainkin, "Une introduction à la Philosophie", éditions du Céfal 2002.

Dates des cours : les lundis à 10h : 17/10, 21/11, 19/12, 23/01, 13/02, 20/03, 17/04, 19/06, 26/06

 

2022

Cours de Marcel Rainkin

Marcel Rainkin, docteur en philosophie et lettres, diplômé en sciences des religions, professeur retraité de la Haute Ecole de la Province de Liège et de l'Université du Troisième Age de Liège.

 

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 45 euros pour l'année académique

 

Philosophie et science (suite)

Le néo-positivisme et la révolution dans la logique : la rupture avec le modèle aristotélicien sujet-copule-prédicat.

Bertrand Russell : théorie des descriptions et théorie des types logiques. La résolution des paradoxes.

Ludwig Wittgenstein et le Tractatus logico-philosophicus : "la proposition est la description d'un état de choses". Les deux types d'énoncés vrais. Le critère de vérification. Les propositions métaphysiques sont des pseudo-propositions.

Karl Popper et la critique de la conception inductiviste de la science. Le critère de réfutabilité est la solution du problème (dit problème de Kant) de la démarcation entre savoir scientifique et savoir non-scientifique. "Nous ne savons pas, nous ne faisons que conjecturer."

 

Philosophie et histoire

Condorcet : les Lumières et le dogme du progrès indéfini de l'esprit humain.

Hegel et le négatif à l'oeuvre dans l'histoire. Le mouvement de l'histoire, c'est-à-dire l'autoréalisation de l'Esprit, fait le détour par le mal. La ruse de la Raison. Une théorie de l'histoire et une théorie de l'Etat.

Karl Marx et la dialectique "remise sur ses pieds". Le matérialisme historique. Critique de l'économie politique : une théorie du mode de production capitaliste. L'évolutionnisme marxiste. A l'apogée de la mondialisation néo-libérale, reconstruire le marxisme.

La République de Platon et l'Etat idéal. Qu'est-ce que l'utopie ? Destin de l'utopie. Pourquoi l'utopie échoue-t-elle ?

Société ouverte (open society) vs. Société fermée (K/ Popper). Réformisme et révolution. Albert Camus : la révolte contre la révolution. Défense de l'esprit d'utopie (Prinzip Hoffnung).

 

Dates des cours : les lundis à 10h
1er trimestre :
24 janvier
21 février
14 mars
 
2ème trimestre :
25 avril
23 mai
20 juin

 

2021

Cours de Marcel Rainkin

Marcel Rainkin, docteur en philosophie et lettres, diplômé en sciences des religions, professeur retraité de la Haute Ecole de la Province de Liège et de l'Université du Troisième Age de Liège.

 

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 45 euros pour l'année académique

 

Qu'est-ce que la philosophie? Selon Jean Piaget, "une prise de position raisonnée par rapport à la totalité du réel". Selon A.J. Austin, "la philosophie déborde sans cesse ses frontières et va chez le voisin" : la linguistique, la logique, la psychologie.. Son activité est caractérisée par le nomadisme et l'affrontement argumentatif. Elle n'a ni objet, ni domaine particulier. Là où il y a du dissentiment, du paradoxe, du problématique, elle est chez elle. Sa méthode? Le débat. Cet atelier de réflexion abordera une série de problématiques particulières dont chacune a la forme du débat : Nietzsche ou Socrate? La science, inductive ou déductive? Qu'en est-il du progrès? et du désir d'utopie? Qu'est-ce qu'on fait quand on parle? L'anthropologie, compagnon de route de la philosophie? Peut-on échapper au relativisme moral? etc. Par la suite, c'est à chacun de jouer, en s'efforçant d'appliquer pour son compte la devise de Kant (qui est celle des Lumières) : sapere aude, ose te servir de ton intelligence. Les premières séances opposeront deux conceptions de la philosophie : Socrate et Nietzsche. Socrate ou la dialectique négative. Le dernier des sophistes et le premier des philosophes. Le maître de l'ironie : l'homme qui a question à tout. Le doute socratique ou la quête inachevée de la vérité. "Je sais que je ne sais pas." Le principal contempteur de Socrate est Friedrich Nietzsche. Contre la démarche dissolvante de Socrate, l'exaltation de la vie affirmative. "Je ne suis pas un homme, je suis de la dynamite." Nietzsche est celui qui brise la tradition de la philosophie et de la morale occidentales, l'une et l'autre à ses yeux également imprégnées de nihilisme, triomphe de la volonté négative. Par-delà le règne du "dernier homme", l'homme du ressentiment, Nietzsche fait se lever l'horizon grandiose du Surhumain. Science et philosophie : tel sera le thème de la troisième séance. Nous ferons dialoguer de grandes pensées : Descartes ou la grande synthèse de la science et de la métaphysique, Kant ou la grande critique, le positivisme (ancien et nouveau) ou la grande lessive. Et nous poserons la question : la science, inductive ou déductive? Nous laisserons le dernier mot à Karl Popper et à la méthode hypothético-déductive "Nous ne savons pas, nous ne pouvons que conjecturer" (Karl Popper).

Les personnes intéressées pourront disposer d'un manuel : Marcel Rainkin, "Une introduction à la Philosophie", éditions du Céfal 2002.

Dates des cours : les lundis à 10h
11 octobre
22 novembre
20 décembre

 

2020

Cours de Mathieu Hubert

Mathieu Hubert, Master en Philosophie, à finalité approfondie en Métaphysique, avec un mémoire consacré à Montaigne, (Université de Liège). Agrégation de l’Enseignement Secondaire Supérieur (Université de Liège). Etudes de doctorat en cours.

 

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 45 euros pour l'année académique

 

Le cours reprendra  avec une nécessaire révision consacrée aux philosophies de la période hellénistique. Nous examinerons ensuite la doctrine d'Épicure, puis son accommodation au monde romain avec Lucrèce.

Suite des philosophies hellénistiques : la séance du mois de novembre sera dédiée au stoïcisme antique, à partir de ses initiateurs grecs (Zénon, Cléanthe, Chrysippe) et de ses continuateurs romains (notamment Epictète et Marc-Aurèle). Nous reprendrons également l'étude du scepticisme, interrompue l'année passée, en nous penchant principalement sur l’œuvre de Sextus Empiricus, doxographe sceptique de la fin du deuxième siècle de notre ère.
En décembre, nous aborderons le chapitre consacré au néoplatonisme et aux débuts de la philosophie chrétienne. Vaste synthèse de toute la philosophie antique, le néoplatonisme naît vers le IIIè siècle de notre ère et constitue sans doute, avec Plotin, la philosophie la plus originale et influente de l'Antiquité tardive et du Haut Moyen Age. Au même moment, les Pères de l'Eglise, après les hérésies des gnostiques, œuvrent, en grec et en latin, pour assurer une base philosophique solide au christianisme alors naissant. 

Dates des cours : les lundis à 9h30
26 octobre
23 novembre
7 décembre

 

Aristote, et les philosophies hellénistiques (1 : le scepticisme) : Principal critique de Platon, Aristote, au IVè siècle, est le premier philosophe à faire le point de façon systématique sur les œuvres de ses devanciers. Il propose en outre une oeuvre originale et de nouveaux concepts qui connaîtront une grande fortune et traverseront au premier plan l'histoire de la philosophie. Dès la fin du IVè siècle, à travers les philosophies hellénistiques,   de nouvelles écoles fleurissent en Grèce. Du scepticisme, avec Pyrrhon d'Elis, on retient habituellement le doute et la critique radicale de toute connaissance humaine comme premiers principes de la démarche philosophique.

Philosophie hellénistique (2 : le stoïcisme et l'épicurisme) : Les deux plus importantes écoles philosophiques de la période hellénistique sont sans doute le stoïcisme et l'épicurisme : toutes les deux marquent également le passage la philosophie grecque vers Rome et son adaptation au monde latin, avec des philosophes tels que Epictète, Marc-Aurèle, ou Lucrèce.

Plotin et Saint Augustin : néoplatonisme et philosophie chrétienne : Vaste synthèse de toute la philosophie antique, le néoplatonisme naît vers le IIIè siècle de notre ère et constitue néanmoins la philosophie la plus originale de l'Antiquité tardive et du Haut Moyen-Age. Au même moment, les pères de l'Eglise œuvrent pour assurer une base philosophique solide au christianisme alors naissant ; l'entrée en scène de Dieu marque un tournant décisif de l'histoire de la philosophie. 

Dates des cours : les lundis à 9h30
27 janvier
24 février
23 mars

 

2019

Cours de Mathieu Hubert

Mathieu Hubert, Master en Philosophie, à finalité approfondie en Métaphysique, avec un mémoire consacré à Montaigne, (Université de Liège). Agrégation de l’Enseignement Secondaire Supérieur (Université de Liège). Etudes de doctorat en cours.

 

FRAIS DE PARTICIPATION AU COURS : 45 euros pour l'année académique

 

Le cours se propose de passer en revue les grandes figures de l’histoire de la philosophie depuis l’Antiquité et les philosophes présocratiques jusqu’à l’époque contemporaine. La philosophie étant indissociable de son histoire, il s’agira d’inscrire les philosophes dans leur contexte culturel et d’en retracer les héritages et les filiations. Mais parce que ce projet ambitieux risque de prendre un peu trop de temps, nous nous concentrerons essentiellement sur cette partie principale de la philosophie qu’est la métaphysique, ou la « philosophie première » comme dit Aristote. Loin de se résumer en quelques phrases creuses et abstraites, cet angle d’attaque par la métaphysique devrait nous conduire au cœur même des diverses philosophies étudiées : ces profondes visions du monde dont témoignent les écrits des philosophes constituent en quelque sorte la source d’où tout le reste découle, et, une fois bien comprises, se révèlent d’une concrétude insoupçonnée. C’est donc à la recherche d’« intuitions philosophiques », pour parler cette fois avec Bergson, que nous nous lancerons.
Les trois premiers cours concerneront la philosophie antique :

1-Les présocratiques (Thalès – Pythagore – Parménide – Héraclite – Démocrite) 
La naissance de la philosophie, en lien et en rupture tout ensemble avec la mythologie (Homère, Hésiode), est évidemment un moment décisif, qui pose les bases de ce qui se fera ultérieurement. Réduite cependant à des fragments d’œuvres, son étude ne s’en trouve pas facilitée et se résume à quelques grandes tendances structurantes pour la philosophie.

2-Socrate – Platon – Aristote 
Au Vème siècle avant J.C., à Athènes, la philosophie connaît un premier bouleversement avec Socrate, qui en renouvelle la manière d’appréhender l’exercice. Platon, son premier disciple, et Aristote, lui-même disciple de Platon, ont laissé des œuvres magistrales qui à leur tour serviront de références à de nombreux philosophes après eux.

3-Stoïcisme – épicurisme – cynisme – scepticisme 
Moment de dispersion de la philosophie, de nouvelles écoles apparaissent dès le quatrième siècle, quittant quelquefois la Grèce pour fleurir sous l’empire romain. Ces nouvelles philosophies, vivant de nouvelles expériences philosophiques, ont posé des problèmes et inventé des manières de vivre qui nous concernent encore aujourd’hui.

Dates des cours : les lundis à 9h30
28 octobre
25 novembre
23 décembre
UTD

37, Rue Sous-le-château
4500 Huy

085/25 44 59

dXRkQGh1eS5iZQ==

Horaire

Localisation

Afficher ces pages dans www.huy.be